Cap Destin

Travailler pour gagner le droit de vivre ?

Travailler pour gagner le droit de vivre ?

Cette phrase ne vous a-t-elle jamais choquée ? Gagner sa vie …
Moi j’ai toujours été interpellée par ces mots pourtant utilisés couramment dans notre vie quotidienne.

Travailler pour gagner le droit de vivre ? Faire de la vie quelque chose qu’on obtient en échange d’un travail ? La vie se gagne-t-elle ? Gagner les moyens de vivre ?

En fait, je trouve que cette expression dessert à la fois le concept de « vie » et celui de « travail ».

La vie ne se gagne pas. Elle est. La vie ne devrait pas être considérée comme une récompense à obtenir en échange d’un travail. Elle ne se gagne pas, elle est simplement là, offerte à chacun d’entre nous.

Et le travail n’est pas qu’un moyen pour vivre. Il est aussi un moyen d’épanouissement.

En tout cas, dans certaines périodes de ma vie, j’ai plutôt eu le sentiment de perdre ma vie en travaillant. Non pas que je n’aime pas le travail, au contraire. Je suis une bête de travail quand j’aime ce que je fais.
Mais parfois, enfermée dans un bureau du matin au soir, sans avoir la possibilité de respirer l’air pur ou de profiter de la lumière du jour, à faire des tâches qui ne me passionnaient pas, j’ai eu l’impression d’éteindre à petit feu la flamme de la vie en moi.

Aujourd’hui, je ne suis plus dans cette configuration et je ME félicite tous les jours d’avoir eu le sursaut de l’envie de vivre pleinement.

J’ai compris que le travail ne devrait pas être une contrainte qui étouffe notre existence, mais plutôt une opportunité de réalisation personnelle. Pourtant, lorsque quelqu’un me demande ce que je fais « pour gagner ma vie », je réponds souvent : « Je ne gagne pas ma vie, je gagne de l’argent… » Cette réponse suscite souvent la surprise, voire l’incompréhension.

Si vous vous trouvez à un carrefour de votre vie professionnelle, cherchant à vous reconvertir ou à donner un nouveau sens à votre travail, vous n’êtes pas seule. Beaucoup de gens ressentent le besoin de trouver un équilibre entre leur vie personnelle et leur travail, de se sentir épanouis dans ce qu’ils font. C’est là que réside la valeur ajoutée de cet article : vous apporter des perspectives et des réflexions pour envisager le travail d’une manière différente, comme un moyen de réalisation personnelle et de contribution à la société.

D’où vient l’expression « gagner sa vie » ?

L’expression « gagner sa vie » trouve ses racines dans notre héritage historique. Au fil des siècles, l’humanité a évolué dans ses conceptions du travail et de la vie. Dans les sociétés traditionnelles, le travail était souvent lié à la survie, où les individus devaient travailler pour assurer leur subsistance quotidienne. L’idée de gagner sa vie était donc intimement liée à la nécessité de pourvoir à ses besoins matériels élémentaires, tels que la nourriture, le logement et les vêtements.

Cependant, avec l’avènement de la révolution industrielle et l’évolution de notre société, le travail a pris de nouvelles dimensions. Le travail est devenu de plus en plus spécialisé, les modes de production ont changé et de nouvelles formes d’organisation ont émergé. Cette transformation a apporté de nouveaux défis, mais aussi de nouvelles opportunités pour repenser notre relation au travail et à la vie.

« Gagner sa vie », cela veut dire quoi en fait ?

Au-delà de son aspect purement matériel, « gagner sa vie » soulève des questions plus profondes sur la signification de la vie et du travail. Si nous nous penchons plus attentivement sur cette expression, nous réalisons qu’elle comporte une vision réductrice du travail en le réduisant à une simple transaction. Cela implique que la vie est une récompense à obtenir en échange de notre travail, créant ainsi une dichotomie entre travail et vie.

Cependant, la vie est bien plus que la somme de nos besoins matériels. Elle est constituée de relations, d’expériences, de passions et de réalisations personnelles. Le travail ne devrait pas être perçu uniquement comme un moyen de subsistance, mais aussi comme une opportunité d’épanouissement, de développement personnel et de contribution à la société. Le travail peut être une voie vers l’accomplissement de soi, la réalisation de nos talents et la satisfaction de nos aspirations les plus profondes.

Et si nous changions notre vision du travail ?

Il est temps de remettre en question cette vision limitée du travail. Au lieu de le considérer uniquement comme une obligation pour gagner sa vie, nous devons le percevoir comme un terrain propice à l’accomplissement de soi. Trouver un travail qui nous passionne et qui est en accord avec nos valeurs est essentiel pour se sentir épanouie dans notre vie professionnelle.

Pour ouvrir une autre vision du travail, il est important de considérer les aspects suivants :

  • Redéfinir votre vision du travail : Le travail ne devrait pas être considéré uniquement comme une obligation, mais plutôt comme une opportunité de mettre en valeur vos compétences, de développer votre créativité et de contribuer à quelque chose de plus grand que vous. Réfléchissez à vos passions, à vos valeurs et à ce qui vous anime réellement. Comment pouvez-vous intégrer ces éléments dans votre travail quotidien ? Identifier vos passions et intérêts peut vous guider vers un travail qui suscite votre enthousiasme. En explorant vos domaines d’intérêt, vous pouvez trouver des opportunités professionnelles qui vous permettent de nourrir votre passion et de trouver un réel épanouissement dans votre travail.
  • Cultiver la passion et la curiosité : La passion et la curiosité sont des moteurs puissants qui peuvent transformer votre travail en une expérience gratifiante. Explorez de nouvelles compétences, recherchez des opportunités d’apprentissage et maintenez votre esprit ouvert aux possibilités. Trouvez ce qui vous passionne et cherchez des moyens de l’intégrer dans votre vie professionnelle. Cela vous aidera à rester motivée et enthousiaste dans votre parcours professionnel.
  • Recherche de sens : Trouver un travail qui a un sens profond pour vous est essentiel. Il peut s’agir de contribuer à un objectif plus large, de travailler pour un impact social ou de se sentir connectée à une mission significative. Lorsque votre travail a un sens pour vous, il devient plus qu’une simple façon de gagner sa vie, mais un moyen de se réaliser et de se sentir accomplie.
  • Autonomie et créativité : La liberté d’exprimer votre créativité et d’exercer votre autonomie dans votre travail peut être une source d’épanouissement. Rechercher des environnements professionnels qui favorisent l’autonomie, la prise d’initiative et la créativité peut vous permettre de vous sentir pleinement engagée dans votre travail et de développer votre plein potentiel.
  • S’entourer de soutien : Cherchez des personnes qui partagent vos aspirations et vos valeurs, et qui peuvent vous soutenir dans votre démarche de redéfinition du travail et de recherche d’épanouissement. Rejoignez des réseaux professionnels, participez à des événements et établissez des relations avec des personnes inspirantes et bienveillantes. Le soutien et les conseils d’autres personnes peuvent être précieux dans votre cheminement professionnel.
  • Équilibre vie professionnelle-vie personnelle : Trouver un équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle est essentiel pour vous sentir épanouie. Il est important de veiller à ne pas sacrifier votre bien-être et votre qualité de vie au profit du travail. Trouver un travail qui vous permet de concilier vos responsabilités professionnelles avec vos engagements personnels et votre temps libre est essentiel pour cultiver un sentiment d’épanouissement global.
  • Se donner la permission de changer : Rappelez-vous que vous avez le droit de changer de direction dans votre vie professionnelle. Ne vous sentez pas obligée de rester dans un travail qui ne vous satisfait plus ou qui ne correspond plus à vos aspirations. La vie est trop courte pour ne pas suivre vos rêves et rechercher une carrière qui vous apporte satisfaction et épanouissement.

Comment trouver un travail dans lequel on n’a pas juste l’impression de « gagner sa vie » ?

Voici quelques pistes à explorer :

  • Faire un bilan de compétences : Évaluer vos compétences, vos forces et vos aspirations peut vous aider à identifier les domaines dans lesquels vous pourriez vous épanouir professionnellement. Cela peut vous guider vers des pistes de reconversion ou de nouvelles opportunités professionnelles.
  • Se former et se développer : Investir dans votre développement personnel et professionnel peut ouvrir de nouvelles perspectives. Acquérir de nouvelles compétences, suivre des formations ou s’engager dans des activités d’apprentissage continu peut vous permettre de vous positionner pour des rôles plus alignés avec vos aspirations.
  • Réseauter et s’informer : Établir des contacts professionnels, participer à des événements et échanger avec des personnes travaillant dans des domaines qui vous intéressent peut vous fournir des informations précieuses sur les opportunités disponibles. Le réseau professionnel peut être une source de soutien, de conseils et de pistes pour trouver un travail épanouissant.
  • Expérimenter et prendre des risques calculés : Parfois, il est nécessaire de sortir de votre zone de confort et de prendre des risques pour trouver un travail qui vous passionne réellement. Cela peut impliquer de changer de carrière, de créer votre propre entreprise ou d’explorer de nouvelles voies professionnelles. Il est important d’avoir le courage de sortir des sentiers battus et d’expérimenter de nouvelles possibilités, tout en étant conscient des risques et en prenant des décisions calculées.

Conclusion

L’expression « gagner sa vie » ne devrait pas limiter notre perception du travail. Au contraire, nous devons remettre en question cette notion réductrice et chercher à redéfinir notre relation avec le travail. Le travail peut être bien plus qu’un simple moyen de subsistance. Il peut être une voie vers l’épanouissement, la réalisation de soi et la contribution à quelque chose de plus grand.

Qu’en pensez-vous ? N’avez-vous jamais été surprise par cette expression ?